Communiqué de presse

Réussir le déconfinement : les mesures d’urgence à prendre pour le secteur de la petite enfance

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Paris, le 27 avril 2020

Au moment où le Gouvernement finalise les mesures d’accompagnement pour réussir le déconfinement, un collectif d’acteurs de terrain de la petite enfance appelle à prendre trois mesures pour assurer la sécurité sanitaire des professionnels de la petite enfance, des enfants et des parents.

A l’heure où le Gouvernement finalise la préparation du déconfinement, notre collectif tient à rappeler que les questions de sécurité sanitaire sont majeures dans le secteur de la petite enfance (crèches, assistants maternels, gardes à domicile des tout-petits). Pour préparer la reprise d’activité sans mettre en péril la santé de millions de professionnels, d’enfants et de parents, il est urgent d’agir.

Agir pour les professionnels. Auxiliaires de puériculture, éducateurs et éducatrices de jeunes enfants, assistants maternels, gardes d’enfant à domicile… ils sont très nombreux, parmi les 600.000 professionnels de la petite enfance, à avoir continué à travailler et à accomplir leur mission pendant le confinement, permettant ainsi aux parents d’exercer leurs activités essentielles pour le pays.

Malgré les initiatives et efforts locaux, ils font aujourd’hui face à une absence quasi-générale de matériel de protection, pourtant vital, leur activité ne permettant aucune distanciation sociale. Si les pouvoirs publics ne fournissent pas les consignes claires et les protections efficaces indispensables, le retour de centaines de milliers d’enfants fera exploser les risques de contamination, pour eux et pour leurs familles.

Agir pour les parents. En temps normal, plus d’un million et demi d’enfants de moins de 3 ans sont en structure de garde. L’absence actuelle de mesures de protection inquiète aujourd’hui des millions de parents, dont certains préféreront garder leurs enfants, nuisant ainsi à la reprise progressive de l’activité économique.

Agir pour les enfants. Le confinement, dans un grand nombre de cas, n’est pas favorable à la santé et au développement des bébés et des tout-petits : leur permettre de reprendre leur rythme de vie habituel est donc très important. Mais certainement pas en les exposant à des risques accrus d’infection au Covid ni à la toxicité des produits d’entretien chimiques utilisés pour se protéger du virus !

La question est essentielle car les 1.000 premiers jours de l’enfant sont une fenêtre d’extrême vulnérabilité, où l’exposition à des substances toxiques, même à doses minimes, peut conduire au développement ultérieur de nombreuses pathologies. Des mesures de protection contre le Covid inadaptées – comme le recours systématique à l’eau de Javel, dont les ventes ont doublé ! – ajoutent donc au risque de contamination des risques à long terme pour la santé et le développement des tout-petits.

Réussir le déconfinement en assurant la sécurité de tous nécessite que le Gouvernement prenne trois mesures d’urgence :

  1. Assurer la fourniture du matériel nécessaire, notamment les masques, les gants, le gel, les tests de diagnostic, comme l’ont d’ailleurs demandé l’Académie nationale de médecine dans son avis du 23 avril et par l’Association des maires de France le 21 avril, pour toutes les structures publiques et privées et pour les professionnels à domicile.

  2. Mettre en place et diffuser, dès les prochains jours des protocoles et outils d’évaluation des risques, validés par Santé publique France, différenciés suivant les différents types de garde et de situations, pour éviter les risques d’infection et d’intoxication. Il faudra aussi assurer leur diffusion immédiate à tous les professionnels et à tous les volontaires mobilisés de la Réserve civique.

  3. Mettre en place dès les prochains jours un site internet et un numéro vert officiels, pour répondre aux multiples questions des parents et professionnels.

#Leplusimportant est un think tank & action lab innovant et indépendant. Nous mettons en action une communauté engagée d’experts et professionnels de tous âges et tous horizons. Nous favorisons le développement des capacités et des compétences des classes moyennes et des plus fragilisés, pour relever les défis sociaux de l’économie numérique. Avec le think tank, nous inspirons et partageons des solutions concrètes avec les décideurs publics et privés et avec l’action lab accompagnons en pro bono les acteurs de l’économie sociale et solidaire dans leur croissance. Nous voulons ainsi redonner du pouvoir d’agir à chacun et promouvoir une ↩↬société plus inclusive.

Gribouilli est une communauté apprenante fédérant plus de 700 gardes d’enfant à domicile en IDF. A travers des ateliers de professionnalisation, elles sortent de l’isolement pour échanger des bonnes pratiques et sécuriser leurs parcours professionnels. Leur expertise terrain est partagée avec les acteurs institutionnels de la garde d’enfant. Gribouilli accompagne les parent-collaborateurs dans la conciliation des temps de vie en mettant en place des gardes à domicile pérennes et sereines, avec le soutien des mairies et conciergeries d’entreprise.

Itawa est une association qui s’est donnée comme mission de limiter l’exposition des jeunes enfants aux polluants environnementaux présents dans notre quotidien. Nous sensibilisons, formons et accompagnons toutes les parties prenantes du champ de la petite enfance pour mettre en place des pratiques plus saines et éco-responsables, qui protègent la santé présente et future des enfants , celle des professionnel.le.s, tout en préservant l’environnement. Itawa est à l’origine du dispositif de prévention/formation Les Nounous Écolos®, dans le cadre du Plan Régional Santé Environnement et avec le soutien de l’ARS Ile de France.

 

Contact Presse : Marlène Martin, +33 6 59 56 38 04, marlene.martin@leplusimportant.org

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email
Retour haut de page